Lycée de la Vallée de Chevreuse
Site de l'académie de Versailles

Baccalauréat S-SVT : 4 spécialités au LVC à choisir en fin de première S pour la terminale S-SVT

lundi 20 mars 2017

4 spécialités au LVC pour le Baccalauréat S-SVT :
1. Spécialité I.S.N. : Informatique et science du numérique :
2. Spécialité mathématiques
3. Spécialité Physique-chimie
4. Spécialité Sciences et vie de la Terre

1. I.S.N. : Informatique et science du numérique :

Au programme :
L’accent est mis sur la science informatique et la représentation de l’information numérique, avec pour objectif de comprendre les usages (Internet, réseaux sociaux...), les créations (objets numériques, représentations 3D...) et les applications (logiciels). Les élèves sont initiés aux algorithmes, aux langages de programmation et aux architectures informatiques, au fonctionnement des réseaux et d’un ordinateur.
Organisation des cours

Une large part est accordée à la pratique. Après une partie de cours magistral où les élèves apprennent ce que sont une fonction, une variable, les structures des langages de programmation, ils passent aux travaux pratiques sur les postes informatiques. Partant d’une consigne générale et d’une liste de tâches, ils doivent compléter ou créer un programme.

Des exposés permettent de préparer l’évaluation orale finale et de sensibiliser les élèves aux enjeux de sécurité, de confidentialité et de protection de la personne.

La 2de moitié de l’année est consacrée à la réalisation d’un projet par groupe de deux ou trois . Exemple : programmer un jeu de puissance 4 où le joueur joue contre l’ordinateur.
Évaluation

Soutenance individuelle de projet, avec questions sur le projet et sur des notions abordées en cours. La spécialité est dotée d’un coefficient 2.
Et après

Avoir suivi la spécialité ISN peut constituer un plus pour candidater dans les filières dédiées à l’informatique : DUT et BTS du secteur informatique, écoles d’ingénieurs et écoles spécialisées en informatique.

2. Spécialité Mathématiques :

Au programme :
Les cours abordent deux domaines mathématiques, nouveaux pour les élèves. L’arithmétique, qui occupe la plus grande partie de l’année, consiste à étudier les propriétés des nombres et ses applications dans le codage d’informations. Elle est l’occasion d’aborder la division euclidienne, la congruence, les nombres premiers, les diviseurs... Les cours consacrés aux matrices s’intéressent à la résolution de systèmes linéaires, aux systèmes dynamiques, aux suites récurrentes.
Organisation des cours

Les séances reposent beaucoup sur la résolution de problèmes, parfois ancrés dans la réalité. Exemple : l’arithmétique permet ainsi de comprendre le cryptage de sécurité des cartes bleues. Si les codes des cartes bleues ne peuvent être piratés, c’est en effet grâce aux propriétés des nombres premiers. Les solutions trouvées introduisent les notions. Puis les élèves réalisent des exercices d’entraînement. Les démonstrations, plus poussées que dans le tronc commun, amorcent la transition vers l’enseignement supérieur.
Évaluation

Au bac, la spécialité est évaluée par un exercice spécifique sur les quatre que comporte l’écrit de mathématiques : il peut porter sur le programme de spécialité et de tronc commun. L’ensemble de l’épreuve de mathématiques est doté d’un coefficient 9 (contre 7 pour les non spécialistes).
Et après

Avoir suivi la spécialité mathématiques peut constituer un atout pour intégrer une prépa MPSI ou PCSI ou une licence de mathématiques à l’université.

3. Spécialité Physique-chimie :

Au programme :
Trois grands thèmes sont traités. En physique, "son et musique" aborde le fonctionnement des instruments de musique, des émetteurs et récepteurs sonores (micro, reconnaissance vocale...) et les questions liées au son et à l’architecture (auditorium, isolation phonique...). En chimie, le thème de "l’eau" s’intéresse à l’eau et l’environnement (courants marins et climats, érosion, pollutions...), aux ressources minérales et organiques des océans, et aux piles d’hydrogènes. Le thème "matériaux" mêle physique et chimie et s’intéresse aux cycles de vie, aux structures et propriétés des matériaux (cristaux liquides, photovoltaïques, colles...) et nouveaux matériaux (nanotubes, composites ...).
Organisation des cours

S’appuyant sur l’étude de documents scientifiques, les élèves réalisent des expériences, selon un protocole expérimental, à partir d’une problématique et d’une liste de matériel mise à disposition.

Exemple : dans le cadre du thème "son et musique", les élèves peuvent étudier les propriétés acoustiques d’une salle philharmonique. Objectif : déterminer les matériaux propres à fournir le meilleur son possible quelle que soit la place du spectateur.
Évaluation

Au bac, la spécialité est évaluée par un exercice spécifique sur les trois que comporte l’écrit de physique-chimie : souvent, étude de documents, présentation d’une manipulation avec des calculs guidés, puis synthèse de documents. Le sujet de l’épreuve d’évaluation des compétences expérimentales (ECE) d’1 heure, tiré au sort, peut porter sur le programme de spécialité ou de tronc commun. L’ensemble est doté d’un coefficient 8 (contre 6 pour les non spécialistes).
Et après

La spécialité physique-chimie peut constituer un plus pour intégrer des filières orientées dans ces disciplines : les prépas filières PCSI et PTSI, les écoles d’ingénieurs , les DUT mesures physiques, chimie ou le BTS métiers de la chimie...

4. Spécialité Sciences et vie de la Terre

Au programme :
Trois thèmes mobilisent chacun un trimestre. "La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution de la vie : énergie et cellule vivante" s’intéresse notamment à la photosynthèse, à la respiration et à la fermentation des cellules. "Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l’avenir" aborde les mécanismes qui font varier les climats à travers l’étude et l’observation d’échantillon de roches, de glaces, de pollens. "Corps humain et santé, glycémie et diabète" traite l’action des enzymes et la régulation de la glycémie par les hormones, dont l’insuline.
Organisation des cours

À partir d’un problème posé, les élèves mènent des expériences dont les résultats les conduisent à la découverte des notions au programme. Ils développent ainsi leur pratique d’analyses d’échantillons, de manipulation de levures, plantes, chloroplastes... Ils utilisent microscopes, sondes, outils de modélisation numérique et chaîne d’expériences assistée par ordinateur (EXAO).

Exemple : pour l’étude de la photosynthèse, les élèves mesurent l’absorption de CO2 et le rejet d’oxygène d’un végétal entier, en faisant varier l’intensité de la lumière et la couleur des radiations. Ils extraient ensuite de la chlorophylle dont ils étudient les propriétés optiques, selon le même processus.
Évaluation

Au bac, la spécialité est évaluée par un exercice spécifique sur les trois que comporte l’écrit de SVT. Le sujet de l’épreuve d’évaluation des compétences expérimentales (ECE) d’1 heure, tiré au sort, peut porter sur le programme de spécialité ou de tronc commun. L’ensemble est doté d’un coefficient 8 (6 pour les non spécialistes).
Et après

Avoir suivi la spécialité SVT peut constituer un plus pour candidater à certaines filières sélectives comme les DUT génie biologique ou génie chimique, les prépas BCPST, les écoles d’ingénieurs spécialisées en biologie, biochimie, géologie, agronomie...


Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée de la Vallée de Chevreuse (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Marie-Laure Albergoni